Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

Actualités

Les finances du jeu Star Citizen se portent à merveille

 

Star Citizen navigue de record en record, engrange les soutiens et embauche toujours plus de développeurs

, la santé financière du jeu se porte très bien.

Mais les quelques semaines de retard sur les prévisions des devs à propos de la sortie de la mise à jour Alpha 3.0 (re)font surgir les trolls. Derek Smart (encore et toujours lui) voue une jalousie excessive au projet de Chris Roberts et passe plus de temps à critiquer les actions de ce dernier qu’à programmer ses propres… « Jeux ».

Malheureusement il n’est pas le seul et c’est franchement dommage de perdre de l’énergie à critiquer plutôt qu’à construire, bref…

Nous n’allons pas donner plus d’importance à cette affaire qui n’en est pas une, mais pour clarifier la chose, Monsieur Smart émet (une nouvelle fois) des doutes sur la santé financière de CIG, car selon celui-ci, la société de Chris Roberts aurait effectué un emprunt bancaire auprès de la banque Thomas Coutts & Co. en contrepartie d’une cession de la propriété intellectuelle du jeu.

Dit comme cela ça ne rassure pas, sauf que, il s’agit en fait d’une simple avance sur le crédit d’impôt utilisée par les développeurs au Royaume-Uni que le gouvernement Britannique verse chaque automne une fois leur déclaration d’impôts remplie. En d’autres thermes, c’est une technique utilisée afin de faciliter la gestion des conversions de devises euros, dollars et livres sterling, afin que cela ne soit pas défavorable au studio Foundry 42 basé à Manchester. Pour rappel, Star Citizen est développé par 4 studios : CIG Los Angeles et CIG Austin puis Foundry  42 Francfort et Foundry 42 Manchester. C’est donc uniquement ce dernier studio qui est concerné par cette démarche, destinée à faciliter son imposition annuelle et à lui éviter les frais inutiles.

Selon Ortwin Freyermuth, cofondateur de Star Citizen avec Chris Roberts et avocat de la société Cloud Imperium Games, cette procédure ne remet nullement en cause la propriété de Star Citizen et de Squadron 42 exercée par CIG et sa filiale Foundry 42.

Nous résumerons ceci en une seule phrase : Tout va bien pour Star Citizen et Squadron 42.

Parlons maintenant de choses plus sérieuses… Qui a hâte de monter sur un Aopoa Nox et de lui faire sortir les tripes ?

Par Star Citizen France

You have no rights to post comments

© 2018 Union Hydra. All Rights Reserved.